Choix de poésies, Paul Verlaine – Chronique

S’il n’en fallait qu’un…

L’intégrale – ou presque – de Verlaine, choisie par le poète lui-même (« C’est en 1891 que Verlaine fit paraître son propre Choix de poésies. Il rassemble des pièces des Poèmes saturniens, des Fêtes galantes, de la Bonne Chanson, des Romances sans paroles… ») dans une belle édition poche.
LE livre qui permet de retrouver les classiques du poète mais aussi les oubliés, les un peu ratés, et de visualiser le chemin non linéaire de Verlaine, avec sa naïveté, son exaltation, sa description de paysages (des Soleils couchants à la pluie grise en passant par la neige et les plaines belges…), ses amours, ses spleens, ses questionnements, sa mélancolie douce. Et surtout la musique de son art poétique : « De la musique avant toute chose… que ton vers soit la bonne aventure / Éparse au vent crispé du matin / Qui va fleurant la menthe et le thym… / Et tout le reste est littérature. »
Dans la trousse de survie sur l’île déserte.
tous les livres sur Babelio.com

 

%d blogueurs aiment cette page :